Politique salariale : la CFE-CGC ne signe pas.

12 juin 2015
La CFE-CGC ne saurait cautionner par sa signature dans un contexte de faibles évolutions de carrière un partage inéquitable des mesures techniques.

D'autant que la politique salariale de 1,5%, cadrage de Bercy pour les EPICs en 2015, entretient le ralentissement des promotions de carrière ( Changement de niveau, de coefficient). Or la CFE-CGC estime que les salariés d'un EPIC ont le droit à une évolution de carrière correcte et motivante.